WORKSHOP PREMIERS PAS le 25 juin 2021 en ligne

Le WORKSHOP PREMIERS PAS sera l’occasion de présenter aux chercheurs et étudiants une partie des résultats de la recherche pluridisciplinaire menée sur l’AME. Il accueillera aussi d’autres communications (économie, anthropologie, sociologie, santé publique, géographie), permettant des regards croisés sur la santé et les parcours de soins des immigrés en situation irrégulière dans d’autres contextes sociaux, culturels, géographiques et politiques.

Date: Vendredi 25 juin de 13h45 -18h-15
Inscription gratuite et obligatoire : ici

PROGRAMME:

13h45 Bienvenue et présentation du workshop

14h-14h45
L’AME entre droit médiateur et producteur de différences ?

Laurence Kotobi, U de Bordeaux, BPH, Inserm U1219, Clara Lemonnier et Marie-Laure Pouchadon, U Bordeaux Montaigne, UMR Passages Cnrs.
Ce chapitre d’ouvrage questionne la dimension paradoxale de l’Aide Médicale d’Etat, dispositif instauré en France depuis 2000 à partir de l’ethnographie socio et anthropologique multi-située, réalisée auprès de nombreux acteurs (professionnels, éligibles, bénévoles) pour comprendre les perceptions, expériences et appropriations de ce droit, les catégorisations et les leviers de médiations qu’il participe à créer dans ses applications et les recours observés.


14h45-15h30
Does free public health insurance for undocumented immigrants change healthcare utilization pattern? Evidence from France

Antoine Marsaudon, IRDES
A partir des données de l’enquête Premiers Pas conduite auprès d’un échantillon d’immigrés en situation irrégulière en France (à Paris et Bordeaux) le papier explore dans quelle mesure l’AME (Aide Médicale d’Etat) modifie les lieux de recours aux soins des bénéficiaires.


15h30-16h Coffee break


16h-16h45
Is there a gender gap in health among migrants in Russia ?

Sandra Pellet, Ined, UR5 Mortalité Santé Epidémiologie (postdoctorante)
A partir d’une enquête conduite à Moscou sur un échantillon d’immigrés d’Ouzbékistan et du Tadjikistan l’objectif du papier est d’explorer un potentiel effet de genre dans la santé des migrants en Russie et d’étudier le rôle du recours aux soins.


16h45-17h30
Approche critique de la dimension spatiale des inégalités sociales en santé et migration. Croiser les fondamentaux de la géographie, de la sociologie et la pratique médicale.

Anne-Cécile Hoyez, Clélia Gasquet, Hélène Marche, Anaïk Pia, UMR ESO / CNRS-Université Rennes 2.

L’objectif de la recherche pluridisciplinaire MIGSAN (2017-2021) vise à contribuer à la compréhension des expériences de la santé et des trajectoires de soins des populations migrantes récemment arrivées sur le territoire en les replaçant à la fois dans leurs dimensions spatiales et sociales. A partir de différents terrains français, cette présentation rendra compte des dernières réflexions de fonds sur le croisement entre géographie sociale et sociologie interactionniste pour mieux comprendre les expériences de la santé et des soins en migration.

17h30-18h15
Entre stratégie et moralité. Des migrants chinois en situation irrégulière face à la « clause de maladie
« 
Simeng WANG, Chargée de recherche en sociologie, Cermes3/ CNRS-INSERM-EHESS-Université de Paris et Fellow de l’IC Migrations
L’ article présenté vise à appréhender les dimensions stratégique et morale des usages sociaux du droit par les migrants en situation précaire, à travers le cas de parents chinois d’enfants malades, demandeurs de régularisation pour raison médicale, à partir d’une enquête ethnographique menée auprès des deux côtés de la «clause de maladie», médecins comme parents demandeurs de titre de séjour.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.